Le Blog des Vendeurs Copyright © 2017 – All Rights Reserved

 

Présentez vous !

Cédric Labeau, 31 ans, entrepreneur et investisseur. J’ai débuté dans la vente en 2002 avant de devenir manager commercial puis de créer ma société dans les énergies renouvelables. Actuellement, j’aide les startups à levée des fonds et à élaborer des stratégies commerciales. Investissant moi-même dans de nouvelles sociétés plutôt liées aux nouvelles technologies, j’ai récemment rejoins Investessor qui est une association de Business Angels sur Paris.

 
Avec tous les réseaux de e-commerce, pensez-vous que le vendeur terrain à encore un rôle à jouer ?


 Bien sûr ! Les affaires demanderont toujours du contact humain. Même s’il est vrai que les modes de consommations ont évolué, certains produits ou services ne pourront jamais être commercialisés sur le web. Toutefois, l’accès à l’information permet aux consommateurs de s’informer, d’échanger sur les forums et de comparer les prix facilement ce qui oblige les commerciaux à être plus rigoureux dans l’argumentaire et la connaissance de leur offre.

Quels conseils pourriez-vous apporter à un commercial face au marché actuel pour se faire remarquer et sortir du lot ?

Avant tout, de se former. Ca parait logique non ? Malheureusement  peu de commerciaux suivent des formations pour se perfectionner aux techniques de vente et être en adéquation avec le marché actuel.

Ensuite, si vous recherchez un poste avec plus de responsabilités ou simplement avoir des chances de vous faire remarquer par des cabinets de recrutement, je vous conseille sincèrement d’élargir votre réseau de contact en étant présent et actif sur Twitter, Facebook, Viadeo ou encore LinkedIn. Le must étant de tenir un blog en rapport avec votre métier évidemment. Outre les sujets traitant de la vente, n’hésitez pas à rédiger des articles concernant vos centres d’intérêts. Bien mieux qu’un simple CV en ligne, le blog permet de présenter ses compétences et sa passion du commerce. Pour résumer, créez-vous une notoriété sur le web.

Outre les réseaux sociaux qui peuvent également vous aider à vous informer et à développer votre fichier client, maitriser les outils en ligne tels que Producteev vous permet d’améliorer votre productivité et votre organisation.
 
Selon vous, quel est le profil idéal d’un bon vendeur terrain aujourd’hui ?

Avant tout, passionné ! Nous excellons dans ce que nous aimons faire et nous ne baissons pas les bras lorsque nous rencontrons un obstacle. Bien au contraire ! Nous cherchons toujours à nous améliorer dans les domaines qui nous passionnent.

Un bon vendeur doit avoir de nombreuses qualités mais j’en retiendrais particulièrement cinq : être observateur, curieux, audacieux, créatif et savoir écouter.

On ne nait pas vendeur tout comme on ne nait pas guitariste ou peintre. Même si certains ont plus d’aptitude que d’autre, il faut apprendre et pratiquer pour maitriser l’art de la vente.
 
Pensez vous actuellement que les forces de ventes terrain soient performantes ?

En globalité non. Certain vendeur (et entreprise !) utilisent des techniques complètement dépassées. Il n’y a aucune raisons valables pour ne pas se former, cela fait parti du métier.  De nombreux ouvrages de qualités existent et des formations comme celles proposés par Dale Carnegie Training ou Vendeurs d’élite permettent d’être compétent.

De nombreuses entreprises se plaignent d’avoir  une force de vente peu efficace mais le problème vient d’elles-mêmes. Il y a plusieurs raison à cela.

Avant tout, un mauvais recrutement. Certains recruteurs ne connaissent rien en vente. Au mieux, ils ont lu 3 pages  d’un livre qui trainait dans le rayon de la fnac… Il suffit de voir le turn-over incroyable dans ce métier pour comprendre qu’il y a un malaise!

Associé à un management épouvantable, des réunions interminables, des objectifs incompréhensibles, des outils désuets et des commissions ridicules, certaines entreprises font tout pour pousser le peu de commerciaux qualifiés à aller voir ailleurs.

Investir dans un recrutement performant et dans des formations « haut de gamme » permet d’attirer et de garder les bons commerciaux.

Selon vous enfin, si vous deviez recruter un vendeur, quel serait le profil idéal ?

Tout dépend s’il s’agit d’un commercial expérimenté ou bien d’un jeune vendeur qui débute. On ne peut pas demander aux deux d’être aussi performant, c’est évident. Mais les deux doivent être passionnés par les relations humaines. Au-delà des qualités que je citais plus haut, j’apprécie les personnes qui ont l’esprit ouvert et qui n’ont pas peur de se remettre en question.

 Jeune commercial, j’étais très têtu et je ne voyais pas l’intérêt de lire, de se former et de tester de nouvelles techniques vente ce qui m’a valu 2 ans de galère. C’est grâce à un excellent manager que mon point de vue à changer… et mon chiffre d’affaire avec !

Comment peut-on rentrer en contact avec vous ?

Tout simplement en visitant mon site Le Petit Labo Du Commerce qui cible plus particulièrement les entrepreneurs mais également les vendeurs. De toute manière, un chef d’entreprise se doit être un excellent commercial s’il veut réussir son projet.

Pour terminer, votre avis sur Initiation Vente ?


 J’apprécie le coté frais et direct. Toutes les facettes de la vente y sont passées au crible et accompagnées d’exemples concrets. Merci Yannick et j’attends les prochains articles avec impatience !

 © 2012 Initiation Vente All Rights Reserved

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :