Le Blog des Vendeurs Copyright © 2017 – All Rights Reserved

images
Une fragile absence engendre une belle présence.
Vous avez remarqué que lorsque vous avez un passage à vide ce dernier  provoque un stimulus qui vous fait repartir de plus belle. D’autres disent que c’est le « recul ». En somme, il est irrécusable que la vie n’est qu’un va et vient. Une célèbre chanson nous le rappelle bien avec son légendaire : « ça s’en va et ça revient, c’est fait de tout petits riens… » Claude François.

Et bien cette charge, l’absence, pèse sur certains comme le frein à main sur la voiture. Plus moyen d’avancer ! Cet état d’éloignement, entre ce que l’on est capable de faire et ce que nous faisons en réalité, nous engourdit.
Sachez que ce phénomène est aussi naturel. Notre cerveau à besoin de ces moments d’absences, c’est physique vous n’y pouvez rien. Vous avez l’impression de ne plus avoir les pieds qui touchent le sol et que vous remettez toujours au lendemain des tâches que vous jaugez peut primordiales mais malgré tout importantes.
Pour vous dépoussiérer...Ménagez-vous !
Cette situation s’illustre en étant convaincu de savoir faire les choses sans difficultés. La facilité rend feignant. Vous minimisez alors leurs importances et ce faisant vous y fabriquez une opposition en prétextant souvent, j’ai le temps ou pas de m’y mettre.
C’est comme le sport, vous êtes convaincu d’être à la hauteur mais le plus difficile c’est de vous y mettre. Nonobstant, une fois que vous y êtes vous y prenez du plaisir.
Je parlais à l’instant du sport, mais il en va de même pour l’écriture. J’ai un ami qui écrit des best-sellers sur la vente depuis des années et un soir nous dînions à Paris et ce dernier me confie : « Yannick, tu sais l’écriture est une vrai torture… » 
imagescas3rpry1.jpg
Quelle surprise venant d’un homme que j’admire et qui a déjà vendu plus de soixante mille livres en librairie ! Je lui répondit mais pourquoi un tel tourment si tu n’aimes pas cela ?  Ce dernier me répondit : « Ce n’est pas écrire qui est difficile, c’est de m’y mettre. » C’est donc cela, le déclenchement qui tarde à venir. Nous aimerions boire mais nous n’avons pas soif.
On dit aussi que plus le plaisir à de recul plus il est bon. Je vous laisse à vos méditations.
Sans appétit pas de faim. Là encore la volupté d’un bon plat vous réjouit. De plus s’il est partagé par vos amis la réjouissance en est que bonifiée par la perspective des bons souvenirs déjà partagés et ceux à venir.
Et bien si vous avez après avoir lu ces quelques lignes, cette idée ou ce projet avec cette petite voie qui vous murmure chaque jour « Allez cette fois je me lance », je vous encourage à foncer c’est maintenant. Croyez-moi vous allez respirer ensuite à pleins poumons. Ce lien qui vous sert depuis assez longtemps va se délier petit à petit grâce au plaisir d’avoir été au bout de vos désirs.
Pour ma part et pour conclure ce qui précède, je viens d’accoucher de ces quelques lignes qui n’arrivaient pas à sortir et ce depuis plus de neuf mois…Et je compte bien m’y remettre car j’aime ça. Et vous quand est t’il ? Que vous dit votre petite voie ? Rappelez vous : « Une fragile absence engendre une belle présence »
 © 2016 Initiation Vente All Rights Reserved
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :